CONTACTEZ-NOUS AU 01 49 20 49 70 (du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30)

Bonus, malus : les barèmes 2022

PRO V.O fait le point sur les bonus et malus à prendre en compte lors de l’acquisition d’un véhicule en 2022.


Bonus écologique prolongé mais du changement à venir

Le bonus écologique, visant à aider et motiver les consommateurs à l’achat d’un véhicule neuf électrique ou peu polluant, est reconduit sur l’année 2022. Le barème de ce dispositif est resté inchangé sur le premier semestre de cette année, mais attendez-vous à un nouveau calcul prochainement. En effet, le barème de cette prime va évoluer dès le 1er juillet 2022.

Pour rappel, le bonus écologique est une aide dédiée à l’achat d’un véhicule neuf dont le taux d’émissions de CO2 ne dépasse pas les 50 g par kilomètre parcouru (il est cumulable avec la prime à la conversion sous certaines conditions).

Ce dispositif concerne également l’achat d’un véhicule électrique d’occasion depuis fin 2020, à hauteur d’une aide de 1 000 € pour l’acquéreur.

Deux changements principaux impacteront le dispositif au 1er juillet 2022 :

  • Un barème abaissé de 1 000 € pour toute achat de véhicule électrique (exceptés ceux achetés en occasion et les camionnettes électriques)
  • Le retrait des véhicules hybrides du dispositif, ce qui exclut désormais les véhicules émettant plus de 20 g/km d’émissions polluantes


Évolution du barème au 1er juillet 2022 :

*La prime est augmentée de 1 000 € pour les résidents outre-mer (sauf véhicules d’occasion)


Durcissement du malus écologique

Le malus écologique n’est pas une nouveauté sur le marché de l’automobile mais son calcul a été revu et durci cette année (norme WLTP). En 2021, seuls les véhicules avec un taux d’émissions de CO2/km supérieur à 133 g étaient concernés. Depuis 2022, ce seuil a été abaissé à 128 g de CO2/km pour les acquéreurs d’un véhicule neuf, qui se verront imposer un malus pour les émissions polluantes.

Pour rappel, ce malus concerne uniquement les véhicules de tourisme lors de la première immatriculation. Les véhicules utilitaires ne sont donc pas concernés par le dispositif (VU légers - moins de 3,5 tonnes).

En pratique, le malus écologique augmente progressivement selon le taux d’émissions de CO2/km du véhicule, de 0 € pour les véhicules émettant moins de 128 g/km, et jusqu’à 40 000 € pour les véhicules les plus polluants (supérieur à 223 g de CO2/km).

Évolution du malus écologique entre 2021 et 2022

Le plafond du malus écologique pour les voitures les plus polluantes est donc passé de 30 000 € en 2021 à 40 000 € en 2022. Il augmentera encore en 2023 pour atteindre 50 000 €, avec un seuil d’entrée abaissé de 5 g/km (dès 123 g de CO2/km).


Mise en place du malus au poids

Depuis le 1er janvier 2022, un nouveau malus concernant le poids des véhicules de tourisme à l’achat est entré en vigueur. Avec l’instauration de ce malus appelée taxe « sur la masse en ordre de marche » (TMOM), le gouvernement cherche à réduire l’empreinte carbone du parc roulant en France en sanctionnant les acquéreurs des véhicules les plus lourds en circulation.

En pratique, ce malus s’élèvera à 10 € par kilogramme pour tout véhicule dépassant le poids de 1,8 tonne. Par exemple, pour l’achat d’un véhicule de 1,9 tonne, le propriétaire devra s’acquitter d’une facture de 1 000 € en plus du prix de son véhicule (auquel pourra s’ajouter le malus écologique si le véhicule en question est concerné).

Le malus au poids est plafonné à 40 000 € quand il est cumulé au malus écologique concernant les émissions polluantes.

Quelques cas spécifiques :

  • Les familles avec au moins 3 enfants peuvent bénéficier d’une minoration (sous conditions)
  • Les acquéreurs de véhicules électriques et hybrides sont exonérés
  • Les personnes en situation de handicap possédant une carte mobilité inclusion sont exonérés (de tous les malus par ailleurs



Sources :

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35947
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F35950
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F34014

Lire la suite

Le marché du VO en 2021

Record battu pour le marché du véhicule d’occasion en 2021 !


6 millions ! C’est le niveau historique qu’a atteint le marché du véhicule d’occasion en France en 2021. En termes de volume et de progression, le marché du VO a battu des records sur l’année écoulée. Annoncée très tôt comme une année favorable pour le marché de l’occasion, 2021 a été le spectacle de l’explosion de la demande. Très prisée par les particuliers, comme par les professionnels, la voiture de seconde main est la nouvelle star sur le marché de l’automobile. Que faut-il retenir ?

L’équipe PRO V.O fait le point !


Un marché du neuf en difficulté

Le constat n’a pas changé depuis 2020, année de confinement et de ralentissement de l’économie, le marché du véhicule neuf souffre beaucoup et cela se ressent dans les ventes. Alors que le VO est poussé par une hausse des ventes d’environ 8% entre 2020 et 2021, le VN amorce, quant à lui, une timide augmentation de 0,5%. Les constructeurs font notamment face à une crise des composants, avec pour conséquence un certain ralentissement de la production qui entraîne un allongement du temps de livraison des VN.

Quand il se vendait 2,16 VO pour 1 VN en 2019, on comptabilise aujourd’hui en moyenne 3,6 VO vendus pour seulement 1 VN. Quelles conséquences pour le marché quand la demande ne cesse de croître ?


Des prix qui s’envolent

On observe un tel engouement pour le marché de l’occasion que personne n’a pu ignorer la hausse importante des prix de ces véhicules. On constate que le prix moyen en France sur ce marché a augmenté d’environ 13% sur l’année 2021 (selon AutoScout24). Ce nouvel attrait pour l’occasion et la hausse des prix a d’ailleurs fait ralentir les ventes sur la fin d’année. Trop de demandes pour une offre réduite, entraînant des prix jugés exorbitants par les particuliers et les professionnels, le marché du VO a connu un léger recul de 4,2% sur les ventes pour le seul mois de décembre (vs. déc-2020).


Les tendances VO en 2021

Manque de VN, baisse du pouvoir d’achat, tendance de la seconde main… C’est pour toutes ces raisons que l’on assiste à un engouement des consommateurs sur le marché de l’occasion en 2021. Regardons de plus près le bilan des immatriculations sur l’année :

  • Le constructeur leader de l’année 2021 en immatriculation de VO : Renault ! Ce dernier détient près de 20% des parts de marché avec une progression de 3,3%. Une progression toutefois moindre par rapport à ses concurrents, puisque Citroën progresse de 5,6% et Peugeot de 5,1% sur le marché de l’occasion.
  • Au niveau des volumes de ventes : les véhicules de plus de 8 ans ont représenté plus de la moitié des immatriculations en occasion sur l’année en métropole.
  • Au niveau de la progression : les véhicules entre 4 et 5 ans (+21,2%) et ceux entre 5 et 6 ans (+23,4%) enregistrent les meilleures évolutions de ventes.
  • La baisse d’immatriculation de VN en 2020 et 2021 a entraîné, faute d’offres, un important recul des ventes de véhicules récents en occasion (- de 2 ans). Ces véhicules restent d’ailleurs trop onéreux pour les ménages globalement, même en occasion.


La dynamique constatée sur le marché ne s’essouffle pas en ce début d’année 2022, et la demande est toujours au rendez-vous pour acquérir un véhicule d’occasion. Comment évoluera la tendance en cette nouvelle année ? Une chose est sûre malgré l’essoufflement de l’offre, le marché se porte bien.



Sources :

https://www.caradisiac.com/le-prix-moyen-des-voitures-d-occasion-a-grimpe-de-13-193921.htm
https://pro.largus.fr/actualites/voitures-doccasion-le-marche-grimpe-de-82-en-2021-et-bat-un-record-10817402.html 
https://www.automobile-magazine.fr/toute-l-actualite/article/32147-le-marche-de-lautomobile-doccasion-en-grande-forme-en-2021

Lire la suite

Prime à la conversion 2020 - Où en est-on ?

Quelles sont les nouvelles mesures de la prime à la conversion ?


Le 26 mai dernier, le gouvernement a annoncé son plan de soutien à la filière automobile. Le bonus écologique tout comme la prime à la conversion ont été revus pour une durée de six mois. Plus avantageuses et plus incitatives, ces primes ont pour but d’encourager les français à acheter des voitures neuves ou d’occasion plus propres et de relancer l’économie.  Elles ont été mises en place à compter du 1er juin 2020 et seront effectives jusqu’au 31 décembre 2020. 

QU'EST-CE QUI CHANGE ?


La nouvelle prime à la conversion est limitée dans le temps. Seulement les 200 000 premiers acheteurs y auront droit. Une fois ce quota atteint les consommateurs pourront uniquement prétendre à l’ancienne prime à la conversion. Vous aurez ensuite trois mois pour facturer et livrer les véhicules concernés à vos clients. 

Différents critères d’éligibilité ont été retravaillés :

  • Le critère de revenu a été élargi
  • Le critère de mise au rebut du véhicule a été assoupli
  • La date de facturation doit est postérieur au 1er juin 2020

Vous pourrez trouver ci-dessous les nouvelles règles:

  • Il faut que votre client déclare un revenu fiscal de référence annuel par part inférieur à 18 000 € (contre 13 489€ jusqu’à présent)
  • Des véhicules de Crit’Air 3 pourront désormais rentrer dans la prime à la conversion et seront donc repris (véhicule essence immatriculé avant 2006 et véhicule diesel immatriculé avant 2011, soit 50 % du parc automobile français)

Selon le gouvernement, ce sont les ¾ des français qui peuvent désormais accéder à cette prime.

Quelles conditions pour le nouveau véhicule ?

Il peut-être neuf ou d’occasion mais il doit respecter les contraintes suivantes :

  • Taux émission CO2  inférieur ou égal à 20g/km (véhicule électrique ou hydrogène)
  • Taux émission CO2  entre 21 et 50 g/km et classifié Crit’Air « électrique » ou « 1 »
  • Taux émission CO2  entre 51 et 109 g/km (ou 51 et 137 g/km si homologué cycle WLTP et immatriculé pour la 1ère fois à partir du 1er mars 2020) et classifié Crit’Air « 1 » ou « 2 » véhicule thermique, véhicule hybride non rechargeable, véhicule hybride rechargeable.
  • Attention pour les Crit’Air « 2 » : pour être accepté, la date de première immatriculation du véhicule (en France ou à l'étranger) doit être postérieure au 1er septembre 2019.

Quel montant pour cette nouvelle prime ?

Le montant de la prime a lui aussi évolué. La prime à la conversion passe à 3000 € pour l’achat d’un véhicule thermique (neuf ou d’occasion) rejetant moins de 144 g/km  et à 5 000 € pour l’achat d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable (neuf ou d’occasion) dont l’autonomie est supérieure à 50 Km.  

En cliquant sur le lien vous pourrez trouver les barèmes de 2020 : baremes 2020.pdf

La prime à la conversion n’est pas le seul avantage envisageable…

Il est important de noter que la prime à la conversion est cumulable avec le bonus écologique qui est lui aussi amélioré. Il est porté à 7000€ maximum pour les véhicules électriques et de 2000€ pour les hybrides rechargeables.  De leur côté, les entreprises peuvent elles aussi profiter de ce coup de pouce, avec un bonus passant de 3000 euros à 5000 euros. Au total ce sont jusqu’à 12 000€ d’aides qui peuvent être cumulées par certains clients.

Et il est également possible d’accéder à une surprime de 2000 € maximum si le bénéficiaire habite ou travaille dans une "zone a` faible émission" et que le véhicule est électrique ou hybride rechargeable.

La prime à la conversion : conséquences & avenir

Moins restrictive, cette nouvelle prime à la conversion est victime de son succès.  Depuis le 1er juillet 2020, il est impossible de déposer un dossier pour bénéficier de la prime à la conversion ou du bonus écologique.

Pas de panique ! C’est temporaire.  Les français peuvent toujours acheter les véhicules et bénéficier des aides de l’état puisque c’est la date de facturation du véhicule qui compte et non la date de dépôt de la demande.

Voici les dates de réouverture de dépôt des dossiers :

  • Le 17/07 pour le bonus écologique
  • Le 31/07 pour la prime à la conversion
  • Le 31/07 pour le  bonus écologique et la prime à la conversion (la demande doit se faire en même temps)

Aujourd’hui, vous êtes nombreux à penser que ces primes devraient être prolongées afin d’accompagner la relance du marché de l’automobile.  Le gouvernement commence à réfléchir à « la possibilité d’étendre la prime à la conversion ». Le ministre de l’économie Bruno Le Maire annonçait : « nous verrons quelles décisions nous prendrons. Nous verrons s’il y a lieu ou non de prolonger le dispositif, pour le moment nous restons sur 200 000 »


Affaire à suivre…


SOURCES:
https://www.primealaconversion.gouv.fr/dboneco/accueil/
https://www.capital.fr/economie-politique/prime-a-la-conversion-suspendue-la-colere-de-ceux-qui-viennent-dacheter-une-voiture-1374895
https://www.lesnumeriques.com/voiture/l-etat-suspend-les-demandes-liees-a-la-prime-a-la-conversion-et-au-bonus-ecologique-n152169.html
https://www.auto-moto.com/actualite/societe/prime-a-conversion-plus-genereuse-pourrait-etre-prolongee-244493.html
https://www.europe1.fr/economie/prime-a-la-conversion-la-mise-a-jour-de-la-plateforme-du-gouvernement-seme-le-doute-3979931
https://www.largus.fr/actualite-automobile/prime-a-la-conversion-2020-plus-de-25-des-200-000-vehicules-vendus-10353401.html
https://infodujour.fr/societe/36777-prime-a-la-conversion-comment-en-beneficier-2
https://actu.fr/societe/prime-a-la-conversion-bientot-une-date-limite-pour-en-beneficier_34380472.html
https://www.capital.fr/votre-argent/prime-a-la-conversion-attention-elle-pourrait-ne-pas-durer-1372219
https://www.automobile-magazine.fr/toute-l-actualite/article/27664-prime-a-la-conversion-macron-une-date-butoir-pour-remplacer-le-cap-des-200-000-clients
https://www.auto-moto.com/actualite/societe/plan-de-relance-automobile-prepare-gouvernement-240764.html
Lire la suite

Acheter un VO électrique

Vous souhaitez vendre des voitures électriques d'occasion ? Les bonnes pratiques. 

Conduite fluide, sans émission, sans bruit de moteur ni vitesse à passer, l’électrique révolutionne le marché de l’automobile d’occasion.


Les voitures électriques offrent un nouveau marché pour la vente de voitures d’occasion. Si ce marché est très prometteur, c’est en partie grâce à une tendance de fond mais aussi grâce aux prix extrêmement attractifs que propose le marché de l’occasion sur les voitures électriques à faible kilométrage.

 En pleine expansion, avec une hausse de 83% des ventes en un an, la voiture d’occasion électrique a un potentiel non négligeable. Au premier semestre 2019, près de 8 900 véhicules d’occasion électriques qui se sont vendus sur le marché français.

Certes, la voiture électrique reste un marché de niche, mais la mobilité électrique rentre progressivement dans les mœurs. Et les prix affichés sur le marché de l’occasion pour ce type d’énergie facilitent son développement. Par ailleurs, comme nous avions pu le voir lors de notre article sur la prime à la conversion, le véhicule d’occasion électrique est éligible à la prime à la conversion. Il revient alors à un tarif très attractif pour vos clients.

Chez PRO VO, nous vous proposons régulièrement des ventes spéciales électriques où vous pourrez retrouver des Renault Zoé, ou Kangoo ZE. La Renault Zoé est le modèle le plus recherché et le plus vendu au premier semestre avec 5 454 unités (+ 118% par rapport à la même période en 2018). Il représente 62% des ventes total de VO électriques.

N’oubliez pas de regarder régulièrement notre planning des ventesUne vente véhicule électrique pourrait s’y cacher...


Cependant, l’achat de VO électrique n’est pas anodin. En tant que marchand, vous êtes solidaires du contrat de location de la batterie le temps que vous vendiez le véhicule à un particulier.


Comment se passe l’achat de VO Electrique chez PRO VO ? 

  • Vous posez une option sur un véhicule
  • Avant de valider votre option et de vous envoyer le numéro de commande, nous allons vous demander de remplir différents formulaires. 
    • C’est votre premier achat de VO Electrique
      • Nous devons vous créer un contrat cadre. Cela signifie que nous allons vous créer un compte auprès de la DIAC
    • Ce n’est pas votre premier achat de VO Electrique, vous avez donc déjà un compte
    • Une fois le compte DIAC identifié, nous allons vous demander de remplir et de signer deux documents que nous allons envoyer à la DIAC
      • Un contrat de location
      • Une déclaration d’engagement du nouveau locataire signé par les deux parties.  Ce document certifie que vous avez été informé du contrat de location de la batterie, et que vous vous engagez donc à souscrire un contrat dans le pays de destination (en France ou à l’étranger). Par conséquent,  en cas de vente du véhicule à l’étranger, ce document assure la clôture du contrat Français.
  • Une fois les documents retournés et validés par la DIAC, le processus d’achat reprend son cours normal.

Envie d’avoir plus d’information sur notre processus d’achat ? Contacter notre service client au 01 49 20 49 70


Cette procédure nous permet de vous céder le contrat de location de la batterie, ce qui vous donne la possibilité de revendre le véhicule à un particulier.

Cependant, tous les véhicules d’occasion électrique ne peuvent pas être exportés vers certains pays d’Europe.  Vous trouverez ci-dessous un tableau récapitulatif des conditions de transfert du contrat de location de la batterie pour chaque pays :

Attention, comme vous pouvez le voir dans le tableau, les VO électriques qui disposent de la location de la batterie ne se revendent pas dans tous les pays.


Téléchargez les documents ici pour réaliser la cession de la batterie :

- CONTRAT CADRE.pdf

- INTERCONTRAT ZE.pdf

- MANDAT SEPA.pdf


Source :
http://www.leparisien.fr/economie/vehicules-electriques-le-marche-de-l-occasion-s-envole-06-09-2019-8146770.php
Lire la suite

Dérivés VP : changement législatif

Dérivés VP, quels sont les changement législatifs ?


Les dérivés VP séduisent de nombreux marchands. Cependant, depuis le premier avril 2019, la législation sur les dérivés de la marque Renault a changé. Chez PRO V.O, il nous tient à cœur de vous prévenir des évolutions du monde marchand. Découvrez la nouvelle procédure lors de l’achat de dérivés VP. 


Mais avant d’aller plus loin, qu’est-ce qu’un dérivé VP ?  

Les dérivés VP, ou plutôt voitures de fonction, sont des dérivés de véhicules particuliers avec seulement deux places. L’objectif est de transformer ces véhicules destinés aux particuliers en voitures utilitaires.  En effet, la disparition de la banquette arrière permet d’agrandir le coffre du véhicule. Certaines entreprises sont très attachées aux dérivés VP. Ces voitures permettent un gain considérable de place pour les commerciaux (par exemple) qui peuvent transporter beaucoup de matériel.

Néanmoins, il est important de savoir que selon le code général des impôts, les dérivés VP peuvent être affectés uniquement à une utilisation professionnelle. C’est pourquoi, vous êtes nombreux à acheter des dérivés VP pour ensuite les revendre en cinq places.

 En effet, pour vous, marchand automobile, le véritable avantage des dérivés VP est le prix. Ces véhicules étant considérés comme des deux places, ils sont généralement moins chers à l’achat que des véhicules particuliers cinq places. 


Regardez notre planning des ventes, une opération dérivés VP pourrait s'y cacher !

Découvrez le planning des ventes

Changement législatif sur la réversibilité des dérivés VP en véhicules particuliers !

Vous souhaitez transformer votre dérivé VP de la marque Renault en véhicule particulier cinq places et modifier le nombre de siège inscrit sur la carte grise de la voiture ? 

Depuis le 1er Avril 2019 vous devez vous rendre dans un garage Renault ou dans un centre agréé par le constructeur pour effectuer l’opération de réversibilité qui consiste en la pose et/ou l’achat du kit siège. Seul un centre agréé Renault sera désormais habilité à faire une demande de certificat de réversibilité et à vous délivrez l’attestation.

La procédure afin d’obtenir la nouvelle carte crise 

Tout d’abord, bien vérifier que votre véhicule est réversible.

Pour cela, vous devez vous assurer

  • qu’il soit inscrit la mention « DERIV VP » sur la carte grise du VUL. 
  • qu’il soit indiqué « banquette AR » ou bien « sans banquette AR » sur ICM

Par la suite vous devrez retourner au service attestation :

  • La photocopie de la carte grise actuelle 2 places
  • L’attestation de la concession Renault ayant effectué la réversibilité
  • Le nom du carrossier ayant effectué la 1ère transformation de véhicule particulier en véhicule utilitaire
  • Un paiement de 135€

Vous pourrez trouver ci-dessous, les coordonnées du service attestation :

RENAULT SAS

SERVICE VOCAL

E-MAIL

Service attestations
92109 BOULOGNE BILLANCOURT CEDEX
API : FR EQV ARC 1 05

008 008 736 28 58
contact.atthom@renault.com


Si vous ne souhaitez pas passer par un centre Renault,  vous pouvez vous rendre sur le site UTAC – CERAM, cliquez ici.

Vous y trouverez la liste des opérateurs agréés qui pourront effectuez la réversibilité et vous délivrez le certificat. 

Attention ! Cette nouvelle réforme concerne également les anciennes auto-écoles. Depuis le premier avril 2019, vous ne pouvez plus enlever les pédaliers seul. Vous devez donc également passer par un centre Renault ou bien un centre agréé.

Lire la suite

Bilan 2019 : Un marché du VO en plein essor !

Tout savoir sur le marché du VO  en 2019 !


Avec une croissance d’environ 2% en 2019, le marché des véhicules de l’occasion se porte bien.  Aujourd’hui, les français n’ont jamais acheté autant de véhicules d’occasion. En effet, sur le parc automobile, nous comptabilisons environ 2,16 VO vendus pour 1 VN.  


En 2019, 5 590 611 VO ont été vendus, soit environ 160 000 VO de plus qu’en 2017 (qui était une très bonne année). Le mois de décembre a fortement contribué à ce bon résultat avec +19,3% VO vendus versus décembre 2018.

Qui sont les acheteurs de VO ? 

Certaines régions ont fortement contribué à cette hausse. C’est le cas de l’Île-de-France, qui représente 13,4% du marché français. Les immatriculations de VO y sont les plus nombreuses avec une croissance 2,8% en un an. La région Auvergne-Rhône- Alpes n’a pas à rougir avec sa progression de 4,1%. Par ailleurs, la région Grand-Est enregistre la meilleure performance de l’année avec une hausse de 4,7%. Soit un bilan très positif pour de nombreuses régions. 

Quels types de VO sont privilégiés ? 

Si les essences sont très présentes dans certaines régions comme l’Île-de-France avec 43,9% de part de marché, les motorisations essences continuent de croître avec une part de marché de 37,2%, c’est-à-dire +8,5% versus l’année dernière. Mais le diesel domine encore fortement le marché du VO qui compte 60,7% du marché. Attention, même si le nombre de diesel d’occasion est resté stable, la part de marché des diesels d’occasion a baissé de 2%. La région des Hauts-de France est fortement attachée aux VO diesels qui représentent 65,3% du marché. Cependant, si les essences et les diesels sont très présents, nous commençons à voir de plus en plus d’hybride et d’électrique même si les volumes restent faibles faute d’offre sur le marché. L’hybride croit de 25,7% avec une part de marché proche de 1,4% tandis que l’électrique connait une nette progression de 57,2% en volume, avec une part de marché de 0.3%. L’Île-de-France représente bien les performances nationales avec une part de marché de l’hybride de 2,6% et de 0,4% pour les électriques.  C'est le Centre-Val de Loire récence le plus de véhicules électriques d’occasion.

Quelles tranches d’âge sont concernées ?  

Les voitures de moins de 5 ans ont tiré le marché durant cette année 2019 avec une progression des ventes de 7,7% vs 2018.

Comme le montre graphique ci-dessous le marché a été boosté par les véhicules d’occasion récents :


Source


Tous les weekends, PRO V.O propose des ventes -3 ans !
Découvrez le planning des ventes

Quels critères sont particulièrement importants ? 

Ce n’est pas étonnant de constater cette évolution du marché de l’occasion quand on sait que pour les français la voiture n’est pas un objet comme les autres. En effet, au-delà de sa fonction première de mobilité, elle répond également à un fort besoin émotionnel et symbolique. 77 % des 18-25 ans considèrent la voiture comme un objet attachant où le design du véhicule est très important. C’est pourquoi, la couleur du VO reste un critère important à ne pas négliger.

Les bons résultats du marché du VO en 2019 offrent des perspectives encourageantes pour 2020 et nous laissent être optimiste pour l’année à venir. Surtout lorsque l'on sait que certaines Renault se sont démarquées durant cette année 2019 comme la Renault Clio a qui a été le véhicule le plus vendu en occasion avec environ 395 000 immatriculations devant la Megane avec 323 000 immatriculations !

 Vous pouvez retrouver ci-dessous le top 20 des VO les plus vendus en France en 2019 :

Source

Lire la suite

Le malus écologique 2020

Le nouveau malus écologique arrive en 2020... Comment ca marche ? 


Depuis quelques semaines le nouveau barème du malus prévu pour 2020 a été voté par l’Assemblée Nationale. Trois grands changements sont à prendre en compte :

  • Le seuil de déclenchement du malus sera de nouveau abaissé.
  • Le montant maximal sera plus élevé.
  • Et la taxation sera plus rapide.

Il évoluera  deux fois au cours de l’année prochaine. La première version prendra effet le 1er janvier prochain dans le cadre de la loi de finances 2020.  Le second courant du mois de juin 2020. 

Le but de cette réforme est de dissuader les automobilistes à acheter des véhiculés jugés « polluants ».  La nouvelle grille va certainement pénaliser les véhicules essences familiales, les berlines, ainsi que les SUV, qui dégagent des volumes de CO2 importants, et favoriser les diesels qui seront moins taxés. 

Comment fonctionne ce nouveau malus ?

A partir du 1er janvier, il débutera dès 110 grammes par kilomètre contre les 117 grammes qui sont actuellement en vigueur. Le prix quant à lui sera de 50€ pour cette première tranche contre 35€ jusqu’à présent, soit une augmentation de 15€.  Les véhicules rejetant 117g verront un malus de 210€ leur être attribué. Le malus maximal est maintenant fixé à 12.500€ dès 173g/km contre 10.500€ à partir 191 grammes aujourd’hui. Ce nouveau malus s’appuiera à nouveau sur la norme NEDC corrélée.

Mais attention, dès le mois de juin prochain, une nouvelle grille sera mise en vigueur en prenant en compte le nouveau cycle d’homologation WLTP. Cette norme donnera des valeurs de CO2 plus élevées, car plus proche de la réalité, et une grille du malus assouplie a donc été proposée. Le nouveau barème débutera à partir de 138g/km (et non 110g/km pour le malus 2020 sur la norme NEDC) avec un montant de 50€. Le seuil maximal sera de 201 g/km avec un montant 12.500€.

La progression des montants sera quant à elle inchangée par rapport au barème de janvier 2020.

Le bonus écologique restera inchangé, et sera plafonné à 6 000€  pour l’achat d’un véhicule électrique. 

Concernant les véhicules d’occasion importés, le malus CO2 est bien à payer lors de l’immatriculation en France en fonction de la date de première immatriculation du véhicule. Par exemple,  pour un véhicule dont la date de mise en circulation est de 2019, le montant du malus sera calculé sur le barème de 2019.

Vous trouverez ci-dessous un simulateur afin de calculer le coût du certificat d’immatriculation : https://www.service-public.fr/simulateur/calcul/cout-certificat-immatriculation

Découvrez les nouveaux barèmes 2020 du malus écologique :


Sources :
https://www.economie.gouv.fr/cedef/bonus-malus-automobile
https://www.auto-moto.com/actualite/societe/malus-2020-nouveau-bareme-officiellement-vote-222504.html
https://www.auto-moto.com/green/malus-ecologique-2020-plus-severe-220931.html
https://www.largus.fr/actualite-automobile/malus-ecologique-2020-durcissement-du-bareme-et-deux-grilles-en-2020-10014394.html
https://www.caradisiac.com/malus-2020-voici-le-bareme-plus-severe-vote-par-les-deputes-179221.htm
Lire la suite

Le marché du V.O : Les 0-5 ans

Les 0-5 ans, les nouvelles pépites du marché de l’occasion !


Les français possèdent de plus en plus de voiture, d’après l’étude Parc Auto 2019 de Kantar. En 2018, 34 millions de véhicules ont été comptabilisés sur le parc français contre 27 millions en 1998.  Soit une augmentation de 7 millions de voitures en l’espace de 20 ans  pour une augmentation de  7 millions d’habitants sur la même période !  

 L’Etat du marché de l’automobile 

En effet, les français sont de plus en plus nombreux à s’équiper. En 2018, 86% des ménages français possédaient une automobile contre 79% en 1998.   Aujourd’hui, la voiture est devenue un achat de nécessité et plus qu’un achat de plaisir pour de nombreux français. Effectivement, 57% des Français utilisent la voiture pour aller travailler et 62% déclarent ne pas avoir d’autres solutions, notamment en zone rurale.

De plus, il faut savoir que la crise de 2008 a profondément touché le marché de l’automobile. De 2009 à 2016, le parc automobile français a progressé seulement de 0,5% en moyenne par an… Il a fallu attendre 2017, pour retrouver un rythme de croissance d’avant la crise soit de +1.2% en 2017 et de +1% en 2018.

Ajouté à cela, le monde de l’automobile rencontre un nouveau défi. En effet,  les nouvelles politiques de mobilité cherchent de plus en plus à réduire le nombre de véhicules par foyer. Les français sont encouragés à utiliser les transports publics plutôt que leurs propres véhicules. Pourtant,  le nombre de foyer multi motorisé ne cesse d’augmenter. Par ailleurs, le parc automobile français vieillit depuis les années 90.  Ce phénomène est dû à l’augmentation du marché de l’occasion. Si en 1990 l’âge moyen d’une voiture était de 6 ans, il est désormais de 9 ans en 2018. 

Et le marché de l’occasion dans tout ça ?  

Le marché de l’automobile d’occasion progresse de +4% en mai 2019 avec 482 557 immatriculations recensées.  En mai 2019, le segment des jeunes occasions de 0 à 5 ans correspond à 40% des VO vendus ! Ce type de véhicules est de plus en plus demandé en France  car ils sont moins polluants et ont donc moins de risque de se voir interdire l’accès à certaines villes (notamment en île de France). Ce segment propose également des SUV dont vous êtes friands (18% du marché de l’occasion en juin).


                  PRO V.O vient de lancer une nouvelle vente -5 ans !  
               Découvrez 
notre planning des ventes, elle pourrait s’y cacher...


Cependant, le marché reste dominé par les diesels (62% des transactions).  Et les essences sont en forte progression (+5.8% avec une part de marché de 36.2%). Les motorisations alternatives progressent malgré un volume qui reste faible causé en grande partie par un manque d’offres sur le marché, l’hybride augmente de +26.6% avec une part de marché de 1.3% et les véhicules électriques de +94.1% avec une part de marché de 0.3%.


Une croissance continue depuis le début de l’année sur le marché de l’occasion. Même si le mois de juin fut moins performant avec une baisse de -9.5% vs 2018. 
Cette baisse est à relativiser car le marché comptabilise une progression de 1% des ventes sur ce premier semestre !


Sources:
http://www.lefigaro.fr/automobile/la-voiture-d-occasion-moyenne-francaise-monte-en-gamme-20190627
https://www.lafinancepourtous.com/2019/07/08/la-france-et-les-voitures-un-amour-contrarie/
https://www.autoplus.fr/actualite/Occasion-Marche-de-loccasion-France-Mai-2019-Hausse-des-immatriculations-1539158.html
https://www.lelynx.fr/assurance-auto/vehicule/occasion/ventes-mai-2019/
https://www.auto-infos.fr/Le-marche-du-vehicule-d-occasion,12707
https://www.auto-moto.com/actualite/en-chiffres/marche-auto-france-forte-baisse-ventes-juin-215083.html


Lire la suite

Diesel VS. Essence, pourquoi choisir ?

Quelle motorisation choisir pour vos VO ?


Aujourd’hui, le diesel est devenu la nouvelle cible du gouvernement. Dans le cadre de son projet de lutte contre la pollution de l’air, le pouvoir politique veut diminuer le nombre de véhicules diesel en circulation. En effet, même si le diesel émet moins de CO2 et de gaz à effet de serre que l’essence, il projette plus de particules fines et de polluants atmosphériques. Mais attention, si les véhicules diesel sont polluants, ils ne sont pas les monstres que l’on décrit bien souvent. 

Cependant, cette diabolisation reste une des raisons pour laquelle le diesel perd de plus en plus de terrain… Effectivement, les voitures diesel représentaient 55% des immatriculations de voitures neuves en Europe en 2012 vs. 44.8% en 2017. Aujourd’hui, la part de diesel a diminué avec seulement 35% de voitures neuves vendues au premier semestre 2019.  


Si le marché de l’occasion est aussi touché par ce désamour, les véhicules neufs ou d’occasion diesel restent majoritairement présents dans le parc français.  Par conséquent, nous souhaitons vous apporter notre expertise afin de vous aiguiller dans la vente de voitures diesel d’occasion.

Sur le marché des voitures d’occasion, une des premières problématiques est que les clients recherchent principalement des essences. Un fort déséquilibre entre l’offre et la demande d’essence se ressent. Pour la première fois en 2018, les automobiles diesel sont moins demandées que les essences.  Cependant, le diesel reste prédominant. Les véhicules d’occasion diesel représentaient 48% des ventes totales de 2017 d’après le comité des constructeurs automobiles français. Un nombre conséquent que vous ne pouvez pas négliger.

 Malgré la décroissance du diesel, ces automobiles offrent de nombreux avantages. Premièrement, elles sont plus économiques à la consommation de sans plomb sur le long terme  ce qui est un avantage économique non négligeable pour votre potentiel client. En effet, elles consomment 15% de moins que les essences.  De plus, plus résistantes, ces voitures peuvent aller jusqu’à 400 000 kilomètres.  Ce qui font d’elles, les voitures idéales pour les longs trajets réguliers.  Par ailleurs, elles présentent l’avantage d’avoir un entretien facile, un atout indéniable pour vos clients. 


                      Pourquoi ne proposeriez-vous pas à vos clients des voitures diesel de moins de 2ans aillant peu de kilomètres ?
                     
Notre offre de VO Diesel récentes


Les diesel se vendent toujours bien en effet, 6,7 millions de véhicules neufs ont été vendus en 2017, c’est pourquoi les constructeurs croient encore au diesel notamment grâce

  • Au coût d’usage
  • Au moteur
  • Au prix à la pompe

Mais le véhicule diesel reste plus cher à l’achat et met plus de temps pour se rentabiliser.

C’est pourquoi, il est important de varier son offre de parc de voiture afin de pouvoir proposer la voiture qui correspond au mieux aux besoins de votre client, surtout sur le marché de l’occasion ou les clients sont plus sensibles au prix. Une personne qui recherche des voitures pour faire uniquement de la ville n’aura pas les mêmes besoins qu’une personne qui fait régulièrement des longs trajets. 

La qualité des déplacements est importante. Pour des distances courtes l’essence est privilégiée inversement pour le diesel. Le diesel étant un moteur qui a besoin d’une montée en température pour ne pas surconsommer, il sera favorisé pour les longs trajets.  Les petits trajets ne sont pas suffisamment longs pour que le moteur ait le temps de chauffer convenablement, ce qui peut causer des risques d’usure prématuré.

Vous pourrez trouver un tableau ci-dessous qui vous récapitulera les avantages et les inconvénients que chacun des moteurs (diesel et essence). N’oubliez pas qu’en occasion le prix d’achat d’un véhicule diesel est bien plus intéressant que si vous l’achetiez neuf !



                    Découvrez le planning des ventes


Sources:
https://www.caradisiac.com/le-marche-de-la-voiture-d-occasion-a-baisse-en-2018-173460.htm
https://actualites-voitures-occasion.carizy.com/vendre-sa-voiture/voiture-occasion-diesel-climat-defiance/
https://www.caradisiac.com/faut-il-etre-fou-pour-acheter-un-diesel-174616.htm
http://blog.vpauto.fr/moteur-essence-ou-diesel-que-choisir/
https://www.caradisiac.com/diesel-d-occasion-la-baisse-des-ventes-s-accelere-175457.htm
https://www.caradisiac.com/faut-il-encore-acheter-un-diesel-en-occasion-173620.htm

Publié le 16/05/2019 à 17h00

Lire la suite